Cartaya

Metteur en scène: 
Mode d'action - genre d'activité: 
Saison: 

 

Mise en espace, du 12 au 15 mars 1980.

 

Extraits du programme :

 

"Une lente "dérive", tout près de l'océan, quelque part, dans un pays chaud. DERIVE. Au sein de ces maisons blanches et fermées où des femmes, "parques" bavardes, tissent la mort de la seule sauvegardée, TARA. Tara, elle aussi enfermée avec elle-même et Maria. Autour de "l'exclue", d'autres morts menacent et le village s'enroule sur lui-même dans la torpeur permanente." Philippe Minyana

 

"Tara ou "la malade de la famille".

Cela se passe quelque part sur la planète. Plutôt du côté où il fait chaud.

Il y a des maisons et des femmes. Tous les temps leur sont présents.

Elles sont chacune plus ou moins Tara.

Les deux hommes sont transparents. Ils sont là pour que le meurtre s'accomplisse.

Et comme l'histoire ressemble à une légende, ils laissent faire.

Ils savent bien que les femmes plaideront coupable, coupable de ne jamais correspondre au désir de l'homme.

Tara en vraie sorcière, ne livrera pas le secret du monde où elle avait choisi de vivre, un monde où rien n'est droit." Viviane Théophilidès

 

Philippe Minyana, qui est entré en contact avec Théâtre Ouvert lors de la présentation de la mise en espace des Travaux et les jours de Michel Vinaver à Metz en 1979, se retrouve dans la même programmation que Michel Vinaver au centre Beaubourg un an après... Cartaya est mis en espace tandis que Les Travaux et les jours devient spectacle.

 

Parcours de Philippe Minyana avec Théâtre Ouvert