Carte Blanche à Stanislas Nordey

 

Du 14 novembre au 3 décembre 2011

 

Lors de sa carte blanche, Sanislas Nordey présente un spectacle, Sodome ma douce, des mises en voix de textes contemporains (Traversée/2e) et un Gueuloir pendant lequel des auteurs conviés par S. Nordey viennent lire leur texte inédit

 

Traversée/2e

Samedi 19 novembre à 18h, accompagné par Thomas Gonzales, Stanislas Nordey lit :

Le Pays lointain (extrait) et L'Apprentissage, de Jean-Luc Lagarce, Editions Les Solitaires Intempestifs

Lit, de Gilles Saoud, Editions Théâtre Ouvert/Enjeux (recueil Radiodrames)

Douze notes prises au nord, de Bernard-Marie Koltès

 

Lundi 21 novembre à 20h, lecture par Stanislas Nordey de deux textes de Didier-Georges Gabily : Corps du délit et Harangue, berceuse et de La Promenade, de Noëlle Renaude (Editions Théâtrales)

 

Samedi 3 décembre à 18h, lecture par Stanislas Nordey d'extraits de Cerifa et de Fils de cendre de Laurent Gaudé, Langue fourche de Mario Batista, Insula de Frédéric Vossier et Les Habitants de Frédéric Mauvignier

 

 

"La Traversée, c'est un peu comme Zelig de Woody Allen : devenir quelqu’un, puis quitter une peau et devenir quelqu’un d’autre avec une autre manière de penser, donc de parler, donc de poser la phrase grammaticalement, avec un autre vocabulaire. C’est quelque chose d’un peu ludique. La ligne que je me suis donnée est de ne choisir que des auteurs qui avaient été édités par Théâtre Ouvert et, à l’intérieur de ce cadre, ceux que j’avais envie de lire. C’est pour cela que certains auteurs représentatifs de Théâtre Ouvert n’y sont pas forcément, quelle que soit mon admiration pour eux par ailleurs. J’ai choisi des auteurs qui, subjectivement, m’allaient bien, et des textes d’eux qui n’étaient pas très connus pour que les gens entendent des choses assez inédites."

Stanislas Nordey

 

Gueuloir

Dans le cadre de sa Carte Blanche, Stanislas Nordey invite trois auteurs à venir lire eux-même leur texte inédit, le mardi après la représentation de Sodome, ma douce.

 

Mardi 15 novembre à 20h30 : Frédéric Vossier lit Pupilla

Pupilla est le portrait dramatique d'un être prodigieux et magnifique, monstrueux et inclassable, échappant incroyablement à toute capture : Elizabeth Taylor. Une femme de mouvement, une femme-siècle qui a voulu "être ce que nous ne savons pas encore, parce que c'est réprimé." Frédéric Vossier

 

Mardi 22 novembre à 20h30 : Claudine Galea lit Au Bord, éditions Espaces 34

Ecrit à partir de la célèbre photographie de la soldate tenant en laisse un prisonnier à Guantanamo, Au Bord mêle l’intime et le politique pour interroger l’humain

"Ce n’est pas une pièce de théâtre au sens habituel du terme mais c’est un texte pour la scène, c’est un texte à porter en public." Claudine Galea

Ce texte a reçu le Grand Prix de littérature dramatique le 7 novembre 2011

 

Mardi 29 novembre à 20h30 : Christophe Pellet lit L'Art de contempler

"Contemplons le monde comme un être aimé – un paysage, des passants, un chat, l’architecture des villes, une œuvre d’art, le feu, un cristal de roche -, oui contemplons-le comme un être aimé ! Et par cette contemplation allons au-devant du monde, des autres et de nous-mêmes tout en même temps. Alors nous casserons cet immobilisme pesant et insupportable, né d’une agitation extrême imposée par les classes dirigeantes pour mieux nous asservir à leurs lois, à leur désir de profit et de consommation, et par-dessus tout, à leur angoisse de mort." Christophe Pellet