Echange avec la Sala Beckett de Barcelone

Bleu ©Christophe Raynaud de Lage
Saison: 

 

Echange entre la Sala Beckett et Théâtre Ouvert, en partenariat avec la Maison Antoine Vitez, Centre International de la Traduction théâtrale et l'Institut Ramon Llull : les textes de deux auteurs catalans et de deux auteurs français font l'objet d'une résidence de traduction en septembre-octobre 2011 et sont ensuite mis en voix en décembre.

 

En septembre/octobre, les auteurs Josep Maria Miró avec La femme qui ratait tous ses avions (les 29 et 30) et Ferran Joanmiquel Pla avec Bleu (les 6 et 7 octobre) ont été en résidence à Théâtre Ouvert avec leurs traducteurs, respectivement Laurent Gallardo et Clarice Plasteig Dit Cassou et une dramaturge, Sarah Cillaire.

A lire : "Des Catalans à Paris" par Sarah Cillaire dans le Journal en ligne

 

Ces pièces traduites en français sont mises en voix les 9 et 10 décembre.

 

Chaque mise en voix est suivie d'une discussion avec l'auteur, le traducteur, l'équipe artistique, Victor Muñoz (directeur artistique de la Sala Beckett), Lucien Attoun et Micheline Attoun (codirecteurs de Théâtre Ouvert)

 

Vendredi 9 décembre à 19h

 

Bleu (Blau)

de Ferran Joanmiquel Pla

traduction Clarice Plasteig Dit Cassou

mise en voix Matthieu Roy

avec Bénédicte Guilbert, François Rabette, Michel Quidu

 

Nuit du réveillon. Le navire Aurore est en train de sombrer dans l'océan suite à une immense tempête. Geoffrey, l’unique survivant, arrive à établir un contact radio avec le poste de secours maritime. De garde ce soir-là, Ester lui tiendra compagnie le temps que Roger, le pilote d'hélicoptère, parvienne à le secourir.

Par radio, s'engage alors un échange à la fois comique et tragique où s'entrechoquent les angoisses et les espoirs de ces trois personnages. A mesure que la fiction avance, les limites de la réalité s'effacent pour donner lieu à un espace onirique, où chaque personnage est confronté à ses frayeurs les plus primaires.

 

 

Samedi 10 décembre à 16h

 

La femme qui ratait tous ses avions (La dona que perdia tots els avions)

de Josep Maria Miro

traduction Laurent Gallardo

mise en voix Véronique Bellegarde

avec Marie Desgranges, Florence Loiret-Caille, Serge Maggiani

 

Sara, âgée d’une quarantaine d’années, doit quitter dans quelques heures l’île tropicale où elle se trouve. « Touriste professionnelle » pour des entreprises touristiques et pour des assurances, elle est accompagnée de deux valises, l’une avec ses affaires et l’autre avec des objets personnels qu’elle vient de récupérer dans la vieille maison ayant appartenu à son mari, décédé sur l’île dans d’étranges circonstances. Alors qu’en regardant des photographies faites par son mari elle perd tout à coup la vue, un homme et une femme originaires de l’île lui tiennent compagnie. Un mystérieux rapport de force et de séduction s’installe entre les trois personnages.

 

Cette pièce a reçu en 2009 le Prix Born.

 

A la Sala Beckett, Barcelone :

En septembre 2011, Frédéric Sonntag avec Disparu(e)(s) (les 21 et 22) et Eric Pessan avec Tout doit disparaître (les 28 et 29) sont en résidence avec leurs traducteurs. Les 19 et 20 décembre, leurs textes sont mis en voix, en catalan.

A lire dans le Journal en ligne :

Retour à la Sala Beckett, par Frédéric Sonntag

Jackpot, par Eric Pessan

 

Sur le même modèle : échange avec le Traverse Theatre en 2008-2009

 

Parcours d'Eric Pessan et de Frédéric Sonntag avec Théâtre Ouvert