Et pourtant, ce silence ne pouvait être vide

Auteur: 
Metteur en scène: 
Mode d'action - genre d'activité: 
Saison: 
Lieu: 

 

Du 30 juillet au 2 août 1978.

 

"Il s'agirait d'une histoire de théâtre... Genet en écrivit Les Bonnes et Vauthier Les Abysses... De la reprise d'un fait divers déjà ancien où pouvaient s'inscrire nos préoccupations de longue date : le 2 février 1933, au Mans, Mme et Mlle Lancelin, épouse et fille d'un avoué à la retraite, sont assassinées par leurs bonnes, Christine et Léa Papin, qui leur arrachent, vivantes, les yeux. Les bourreaux n'ont rien à reprocher à leurs victimes. "On ne se parlait pas...", constatera simplement la cadette. Sept ans dans le même lieu, sans que d'un groupe à l'autre rien passe... Se rechercherait par l'écriture de cette pièce une parole du silence fou entre les êtres ; quelque chose comme notre Tragédie... (...) A la recherche d'un hyper-réalisme." Robert Gironès, Jean Magnan (Extrait du programme Théâtre Ouvert au XXXIIe Festival d'Avignon)