La bonne vie

©Sabine Strosser
Scénographie - décor: 
Mode d'action - genre d'activité: 
Saison: 

 

Par le Groupe XVI de l’École nationale supérieure d'art dramatique de Strasbourg, du 9 au 13 février 1977 au Centre Pompidou puis à Strasbourg.

Les rôles sont interprétés alternativement par plusieurs comédiens.

 

Extraits du programme :

 

"Le désert croît : bonne vie ! Dans les ruines de l'aujourd'hui cauchemar, imaginez la femme anonymé et le petit homme du lexique restreint. Mais imaginez aussi l'effet "Facteur Cheval" partout, toujours, et ce qu'il représente de violence émancipatrice. (...)" Michel Deutsch

 

"Un "jeune couple". un problème pratique à régler : elle a un enfant dans le ventre, mais elle n'en veut pas. Lui se réfugie dans ses pensées, il fuit, mais comme cela arrive dans certaines fuites, il fuit en avant, à l'aveuglette. Incapable de s'attaquer au problème pratique, il s'embourbe dans ses idées ; ses idées n'étant, bien sûr, que celles que les pouvoirs lui fournissent. (...) Un groupe expérimente ici sa relation au métier et aux contenus de la vie contemporaine. Le quotidien ? Lequel ? Celui qu'on voit et qu'on entend, ou celui qu'on regarde et qu'on écoute ? Comme eux, on peut en crever. Mais rassurez-vous : rien d'important... A jeter par-dessus l'épaule après usage." Jean Dautremay, Jean-Pierre Vincent et les élèves du groupe XVI

 

Parcours de Michel Deutsch avec Théâtre Ouvert