L'Atelier

L'Atelier, 1977 ©Germaine Lot
Metteur en scène: 
Mode d'action - genre d'activité: 
Saison: 
Production: 

 

Cellule de création du 14 janvier au 14 février 1977, au Centre Pompidou.

 

"La cellule de création, c'est le droit à la recherche théâtrale et aux moyens qu'elle implique. C'est l'affirmation qu'un texte de théâtre passe aussi par le jeu des comédiens, et que, de nos jours, l'écriture dramatique nouvelle éprouve le besoin de se frotter à la pratique de la scène, de ses possibilités et de ses exigences. Aussi Théâtre Ouvert offre-t-il aux créateurs la possibilité d'entreprendre durant un mois un travail de confrontation entre un texte en écriture et le jeu de comédiens, sans qu'il y ait obligation de faire un spectacle. Après Daniel Mesguish et André Steiger, la Cellule est pour la première fois confiée à un auteur : Jean-Claude Grumberg, qui a choisi de travailler sur sa dernière pièce, L'Atelier. Chaque équipe ayant la liberté de choisir sa démarche et son mode de travail, celle-ci, au contraire des deux précédentes, a décidé d'effectuer sa recherche à huis clos, et pourra témoigner de son travail, le 14 février à 18h30, au cours d'une séance sur invitation.

 

L'Atelier : une pièce dont l'action, qui se déroule de 1945 à 1950 en France, parlera de choses graves à travers la vie de quatre femmes dans un atelier de confection. Comment montrer au théâtre le travail de cet atelier, fait de silences, de moments anodins, de respirations, de drôlerie aussi, et où passent en filigrane les élans meurtris d'hommes, de femmes et d'enfants marqués par la guerre, alors qu'aussi et par ailleurs, l'oubli s'installe déjà ? " (Extrait du programme du Centre Pompidou, 1977)

 

Le 18 avril 1979, le texte retravaillé est créé avec la même équipe (sauf Hélène Vincent) au Théâtre National de l'Odéon, et édité chez Stock, collection Théâtre ouvert.

Dans le Bulletin Ecritures n°5 en janvier 1979, Jean-Claude Grumberg revient sur la Cellule de création de 1977 :

"Il y a deux ans débutait la première séance de travail de la Cellule de Création autour de ma pièce L'Atelier.

Une première version de la pièce était écrite mais je me trouvais bloqué sur la rédaction de certaines scènes. Bloqué, perdu et un peu découragé. L'Atelier était en chantier depuis près de trois ans. La Cellule avait pour but de me débloquer et de me redonner du courage.

Je n'y croyais pas vraiment...

Le premier jour de travail dissipa immédiatement mes doutes et mes appréhensions. Le courage en tout cas revint dès ce premier jour. Quant au blocage, un mois plus tard, à la fin du travail, travail passionnant sur tous les plans, celui-ci avait disparu et je me trouvais maintenant face à un blocage tout neuf et d'une toute autre espèce : une foule de notes, de propositions, d'inventions, de désirs... Il me fallut quelques mois pour m'habituer et apprendre à domestiquer cette masse informe et sauvage, puis je pus enfin, sans détruire ce qui existait avant la Cellule, conclure L'Atelier...

Aujourd'hui à la veille de commencer le montage de la pièce, je ne peux souhaiter qu'une chose, qu'au moins le travail de répétitions soit aussi enrichissant pour moi que le fût cette Cellule de Création.

Il est de bon ton de remercier ; je remercie et Théâtre Ouvert qui nous a fourni l'occasion et les moyens de cette rencontre, et tous ceux et celles avec qui cette Cellule eût lieu, tout particulièrement Hélène Vincent qui est la seule à ne plus être dans l'aventure. Aux autres et à ceux qui nous rejoignent, je vous dis bien entendu merde." Jean-Claude Grumberg

 

Parcours de Jean-Claude Grumberg avec Théâtre Ouvert