Le Camp du drap d'or

©Béatrice Heyligers
Auteur: 
Metteur en scène: 
Mode d'action - genre d'activité: 
Saison: 
Lieu: 

 

Chapelle des Pénitents Blancs, 23 au 27 juillet 1971

Avec le concours des Affaires culturelles et de l'O.R.T.F.

 

Extraits du programme :

 

"LE CAMP DU DRAP D'OR se veut une mise en question du théâtre tel qu'on le pratique bien souvent aujourd'hui : on y mime quelque chose qu'on dit être la révolution mais la bourgeoisie appelle ça la "fête". En écrivant LE CAMP DU DRAP D'OR, j'ai voulu protester contre la complicité des "culturels d'avant-garde". Au coeur du CAMP DU DRAP D'OR s'insère une pièce populaire iranienne nommée NOVROUZE-ALI que mon père (qui était acteur et metteur en scène en Iran) avait recueillie. Cette pièce antique dont je n'ai pas changé un seul mot, montre qu'un peuple opprimé joue toujours sa délivrance. C'est un pauvre soulagement." Rezvani

 

"Il ne s'agit pas de monter LE CAMP DU DRAP D'OR : nous sommes onze et, sur le papier, le nombre des personnages est bien supérieur. La tâche que nous nous fixons est, dans le champ limité qui est le nôtre ici, de rendre compte avec le maximum de clarté et d'efficacité des virtualités théâtrales d'un texte. Chaque tableau posant des problèmes différents il sera traité différemment, certains étant joués en mouvement, d'autres étant proférés sous la forme de l'oratorio. Ce qui compte pour nous, c'est de proposer au public d'Avignon un agencement des choses qui sont propres à faire fonctionner l'imagination et à donner envie d'en voir plus. Quand ?..." Jean-Pierre Vincent

 

Le Camp du drap d'or, de Rezvani, a inauguré Théâtre Ouvert et la formule de la mise en espace. La pièce de Rezvani initialement prévue, Capitaine Schelle, capitaine Eçço, a été remplacée à la dernière minute par Le Camp du drap d'or (d'où l'erreur de titre dans le programme général de Théâtre Ouvert au Festival d'Avignon 1971) car depuis sa programmation à Théâtre Ouvert la première avait été retenue par un théâtre, pour une création avec la même équipe.

 

La mise en espace est la première approche dans l'espace d'un texte nouveau, choisi par un metteur en scène et travaillé pendant 12 jours consécutifs. A l'issue de ce travail souterrain sont données quelques présentations publiques sans décor ni costumes. Au spectateur d'imaginer le futur spectacle possible...

 

Editions Stock, collection "Théâtre ouvert", 1972

 

Parcours de Rezvani avec Théâtre Ouvert.