Lisbeth est complètement pétée

Metteur en scène: 
Scénographie - décor: 
Lumières: 
Mode d'action - genre d'activité: 
Saison: 
Media: 

 

Spectacle présenté du 31 mars au 25 avril 1992

 

"Hermione apporte un tas d'objets qui s'avéreront inutiles. On l'appellera Information.

Winifred l'accueille, elle a un tas de connaissances qui s'avéreront inutiles. On l'appellera Théorie.

Lisbeth n'en a rien à branler, elle est complètement pétée et possède des choses très utiles : un corps, un flingue, du chocolat, de la dope et de l'instinct. On l'appellera Praxis.

Le Jardinier bande et débande, sème sa merde, introduit l'argent, la saloperie, la nostalgie et les sentiments, s'apitoie sur sa barbaque et l'érige en modèle, voudrait séduire, se plante et ainsi de suite. Il n'a pas besoin de nom.

La Télévision est une présence chuchotante, cool, malléable ; on peut en faire ce qu'on veut : l'éteindre, l'allumer, lui faire diffuser le Coran ou des images de pingouins. On peut l'appeler Résumé.

La Pyramide Bleue essaye de faire peur, d'être symbole, de trôner. On peut l'appeler Ordre et Religion.

L'espèce humaine disparaît, le collège ferme ses portes (heureusement, il y a une limite à tout). Alors le vent passe, le sable bouge, la terre demeure. Trois millions d'années se sont écoulées." Armando Llamas (Extrait du programme)

 

Pendant l'exploitation du spectacle a lieu une exposition de photographies d'Eric Didym, dans le foyer du théâtre : Surfaces sensibles Ou Portraits de femmes larguées dans le théâtre

 

La pièce a été éditée en Tapuscrit en 1989

Parcours d'Armando Llamas avec Théâtre Ouvert