Naissance de Théâtre Ouvert et de la mise en espace

Lieu: 

 

Théâtre Ouvert (fondé par Lucien Attoun et Micheline Attoun) est né le 23 juillet 1971 au Festival d'Avignon, Chapelle des Pénitents Blancs, à l'invitation de Jean Vilar. C'est là qu'a été initiée la mise en espace, premier des modes d'action d'un théâtre d'essais et de création.

 

Jusqu'en 1978, chaque mois de juillet au Festival d'Avignon - Chapelle des Pénitents Blancs puis aussi Chapelle des Cordeliers - des pièces inédites d'auteurs contemporains sont présentées par Théâtre Ouvert dans des formes nouvelles.

 

Cela se poursuivra également en itinérance (dès 1976) et à Paris à partir de 1981.

 

Dès la première année, Théâtre Ouvert affirme une mission de Théâtre de création qui ne changera pas au fil du temps : présenter des pièces nouvelles et inédites, proposer un "laboratoire pour le texte" sur le plateau de théâtre avec comédiens et metteur en scène, donner à l'équipe artistique des conditions de production leur permettant de travailler indépendamment des recettes éventuelles, mais dans la plus grande sobriété, sans décors ni costumes, le but étant avant tout de faire entendre un texte nouveau.

 

Aux mises en espace se sont ajoutées ainsi les lectures, mises en voix, gueuloirs, cellules de création, chantiers, Ecole Pratique des Auteurs de Théâtre, ainsi qu'un versant éditorial avec la publication de pièces dans les collections Tapuscrit et Enjeux. Au fil des années dans les documents d'archives apparaissent ces diverses formules, et dès 1971 : la mise en espace et la lecture.

 

La mise en espace est la première approche dans l'espace d'un texte nouveau, choisi par un metteur en scène et travaillé pendant 12 jours consécutifs. A l'issue de ce travail souterrain sont données quelques présentations publiques sans décors ni costumes. Au spectateur d'imaginer le futur spectacle possible...