Mise en voix

 

Dans un pays où la radio débite continuellement ses phrases rassurantes, deux hommes et deux femmes racontent leur envie d'aller à la mer : ils sont entrés, avec optimisme, dans la catastrophe planétaire. Une certaine façon de dire, avec ironie, le monde d'aujourd'hui.

 

 

Deux femmes, l'une infirme, vivent dans un théâtre désaffecté. Elles attendent la venue de Joachim, le fils, parti il y a des années. En parlant de l'absent, elles vont régler entre elles leurs comptes. Pièce de la difficulté d'être et de l'espérance déçue, tout à la fois.

 

 

Un comédien au chômage vit ses difficultés d'homme et, peut-être, de créateur empêché. Acculé aussi par ceux qui croient "l'aider" en le protégeant, il ira, tous feux allumés, jusqu'aux abîmes de la démence et de la mort sublimée.

 

 

Mise en voix le 8 décembre.

 

Un homme, une femme, se/nous racontent une/des histoire(s) d'amour et de vie entremêlées : se détruire, disent-ils.

 

 

Quatre jeunes gens, un homme plus âgé. C'est l'anniversaire de l'un d'eux. Fête qui tourne mal. A travers les rapports difficiles d'êtres vivant en marge de notre société, la peinture d'un milieu social à part, d'une réalité cruelle.

 

 

Le 13 juillet 1978, Chapelle des Cordeliers.

 

Co-starring inaugure une nouvelle formule de Théâtre Ouvert : la mise en voix, lecture dirigée par un metteur en scène avec un comédien par rôle.

 

Pages

Subscribe to RSS - Mise en voix