Historique

 

Chronologie des premières fois et grandes étapes de Théâtre Ouvert :

 

Lettre de Lucien Attoun à Jacques Duhamel le 3 mars 1971

Lettre de Jacques Rigaud à Lucien Attoun le 1er juillet 1971

 

1971 Avignon, premières "mises en espace", Chapelle des Pénitents Blancs

 

1974 Avignon, premier "gueuloir", Chapelle des Cordeliers

  • Elle toute, de Jean-Pierre Enard ; Sommeil d'hiver, de Marie-Claire Blais ; Têtes fêlées, de Denis Llorca ; Mr. Émile, retraité, de René Escudié ; Sissi en enfer, de Jean-Bernard Moraly ; La lessiveuse, de Jean Kergrisst ; Oratorio pour un enfant mort, de Dominique Dallayrac ; Shrimpton Trouille, de Michel Arouimi ; Les antichambres, d’Alain Laurenceau ; Le système Gaillot, de Serge Ganzl ; Les Sauveterre ou comment je n'ai pas fait la révolution, d'Yvon Birster ; Debarasse, d’Anne Demongeot ; Le grand architecte, de Christian Liger ; L’approche, de Jean-Luc Jeener ; Hamlet et les sept nains, de Patrick Roegiers

 

1975 Avignon, première "cellule de création" (annonciatrice des "chantiers" de Théâtre Ouvert en 1991), Chapelle des Cordeliers

Premier "théâtre-récit", Chapelle des Pénitents Blancs

  • Catherine, théatre-récit d’Antoine Vitez, d’après Les Cloches de Bâle, d’Aragon

 

1976 Théâtre Ouvert devient permanent et itinérant. Il installe ses bureaux parisiens 21, rue Cassette.

Théâtre Ouvert inaugure le théâtre à Beaubourg : mises en espace, spectacles, cellule de création, gueuloir

  • Le Palais d’Hiver, de Rezvani, mis en espace par Daniel Mesguish
  • Suivront en 1977 deux mises en espace :
  • Les Mandibules, de Louis Calaferte, par Hortense Guillemard
  • La bonne Vie, de Michel Deutsch, par Jean Dautremay et Jean-Pierre Vincent

 

1978 Avignon, première "mise en voix", Chapelle des Cordeliers

  • Co-starring d’Yvane Daoudi, par Bérangère Bonvoisin

Premier "Tapuscrit" : Rue du Temple, de Michel Quint

 

 

1981, aménagement par Théâtre Ouvert du Jardin d’Hiver en théâtre 4 bis Cité Veron, 75018 Paris. Ouverture, en novembre, avec une mise en espace et deux spectacles.

 

1982, premier "Noyau de comédiens"
avec Christiane Cohendy, Jean-Claude Durand, André Marcon, Michelle Marquais, Anne Wiazemsky.

 

 

1987, "marathon des auteurs", relais écriture/lecture durant 3 jours et 3 nuits
En 1987, Théâtre Ouvert annonçait la cessation de ses activités en raison de la chute brutale de sa subvention par la Ville de Paris et l’insuffisance de celle de l’Etat. Un mouvement spontané de l’ensemble de la profession, qui recueillit plus de 3000 signatures, culmina en un Marathon des auteurs. Du 24 au 27 mars, auteurs et acteurs se succédèrent sans relâche sous la coupole du Jardin d’Hiver pour donner à entendre des textes inédits écrits en direct et en public.

 

 

1988 CDNC
Théâtre Ouvert devient Centre Dramatique National de Création codirigé par Lucien Attoun et Micheline Attoun
Premier CDN de Paris intra muros, et le premier non dirigé par un metteur en scène.
Pour fêter ce nouveau statut et remercier ceux qui ont soutenu son action, Théâtre Ouvert donne Carte blanche à des auteurs, acteurs, metteurs en scène, musiciens, danseurs lors de 6 jours pour la création.
 

 

1991,
 premiers "chantiers", Tinel de la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon, pour fêter les 20 ans de Théâtre Ouvert

  • Un Pli, par Daniel Mesguich
  • L’Oiseau des vacances, par Jean-Louis Martinelli
  • Aujourd’hui, par Michel Deutsch
  • Par hasard, par Sophie Loucachevsky
  • Les Iris (séries noires), par Georges Lavaudant

 

1993 premier séminaire de sensibilisation aux écritures contemporaines donné aux étudiants de Paris X-Nanterre 
(initié à Paris III-Sorbonne Nouvelle)
 

 

1997
 premier cycle de mises en voix de textes non francophones : Semaine des auteurs néerlandais et flamands
 en coréalisation avec la SACD

  • Olivetti 82, d’Eriek Verpale, par Maurice Bénichou
  • 
Célibat, de Tom Lanoye, par Catherine Marnas

  • Un Polonais au noir, de Karst Woudstra, par Eric Vigner

  • Le Boudha de Ceylan, de Lodewijk de Boer, par Charles Tordjman
  • Les Mariages de Léa, de Judith Herzberg, par Michel Didym
  • L’Amateur, de Gerardjan Rijnders, par Frédéric Fisbach

 

1999
, première collaboration avec la Maison Antoine Vitez (Centre International de la traduction théâtrale) pour le cycle “Théâtre allemand des années 90”
 en partenariat avec le Goethe Institut

  • Saleté de paix, d’Ana Langhoff, par Christiane Cohendy

  • C’était bien les beaux jours, d’Andreas Marber par Sophie Loucachevsky

  • Tête brûlée, de Marius Von Mayenburg par Jean-François Sivadier

  • Cœurs affamés, de Michel Wildenhain par Brigitte Jaques

  • Adam Geist, de Dea Loher par Michel Raskine

  • En Accord, de Daniel Call, par Sylvain Maurice
  • En apesanteur, collage de pièces du collectif d’auteurs T.N.T, par François Wastiaux

 

2001 Théâtre Ouvert fête ses 30 ans au Japon
 lors d’un échange avec le Théâtre Setagaya de Tokyo sur proposition de l’AFAA
Trois pièces contemporaines françaises sont mises en espace en japonais :

  • Souterrains, d’Emmanuel Darley
  • Anne-Marie, de Philippe Minyana

  • La Demande d’emploi, de Michel Vinaver

 

2005 première session de "l’Ecole Pratique des Auteurs de Théâtre" au Théâtre Ouvert / Studio, 6 bis cité Véron
 avec le soutien de la Région Ile-de-France

  • Maître d’oeuvre : Stanislas Nordey

  • Auteur Mario Batista
  • Textes : Déchirures et Langue Fourche
  • Comédiens : Anne Baudoux, Pierre Lamandé et Bruno Pesenti

 

2011 CNDC
Théâtre Ouvert devient Centre National des Dramaturgies Contemporaines et fête ses 40 ans au 65è Festival d’Avignon

 

 

2014 Changement de direction

Lucien et Micheline Attoun passent la main à Caroline Marcilhac, qui prend la direction de Théâtre Ouvert le 1er janvier.